Les mets traditionnels d’Arabie Saoudite

Food
By: Makarem July 12, 2017

Les mets traditionnels d’Arabie Saoudite

Les traditions, les normes et les cultures varient énormément d’un endroit à l’autre à travers le globe et s’expriment lors des événements privés et publics. Les mets constituent l’un des principaux indicateurs de ces différences. Dans chaque pays, la culture se caractérise par un type spécial de mets ou de cuisine qui confère au pays une identité spéciale et la distingue des autres pays ou cultures.

Alors que nous parlons des cuisines arabes, nous nous devons de mettre en lumière celle de l’Arabie Saoudite qui est fortement marquée par ses riches composants et additifs. Des épices d’origine bédouines apportent une saveur exquise à la variété de plats servis qui ont préserver la même saveur depuis la nuit des temps sans aucun changement majeur.

Les plats saoudiens varient d’un coin à l’autre du royaume, de l’est à l’ouest, du nord au sud en passant par la région centrale.

Le « Kebsa » est considéré comme le plat national d'Arabie Saoudite à base de riz servi avec du poulet ou de la viande et parfois des fruits de mer dans les zones côtières, ainsi que d’un mélange d’épices particuliers. Les autres plats dérivés du « kebsa » sont le « haneeth », le « mathbi », le « mathlootha » et le plus fameux d’entre tous est le « mofattah », où un agneau entièrement cuit est servi sur du riz pour plus de générosité.

La deuxième place revient au « matazeez ». Ce mets populaire saoudien se compose principalement de farine de blé, mélangé au sel et à de l'eau pour devenir une pâte à texture douce, cuit avec de la viande et de petits morceaux de légumes servis avec de la sauce.

D’autres plats comprennent le « jerish » qui est considéré comme un plat d’accompagnement habituellement servi à Najd et dans la région centrale du Royaume. Les gruaux (type de grain) sont cuits avec de la viande ou du poulet, le tout mélanger aux épices telles que le poivre noir et le cumin.

Le « qursan », est très prisé par les populations de la région centrale, principalement Riyad. Ses principaux ingrédients sont la farine et le blé moulu qui, mélangés à de l'eau et du sel, forme une pâte qui sera cuite sur le saj et ensuite servi avec de la viande et des légumes.

Alors que nous nous déplaçons dans la region occidentale du royaume, principalement Djeddah, nous pouvons remarquer qu'elle est célèbre pour son « Saleeg ». Un plat à base de riz blanc cuit avec du bouillon et servi avec du poulet rôti ou de la viande. Les habitants de la région de Hejaz adorent ce plat et ont plaisir à le servir lors des occasions spéciales et des rencontres familiales.

Notre prochain plat est tout aussi spécial que les précédents. Il provient du Terkestan grâce à la venue de ses citoyens pour le Haj et la Umrah. Il se compose principalement de petits morceaux de pâte pleins de bœuf haché et d'oignon grillé. Cette combinaison aboutit à un goût génial appelé "Mantu". Certains restaurants y ont ajouté plus d'ingrédients, mais il demeure toujours aussi savoureux chaque fois qu’il est servi.

La « sayadiya », quant à elle, est très célèbre dans les pays côtiers arabes. Les personnes vivant le long de la mer Rouge et dans la région orientale du golfe savourent ce plat, qui se compose de riz brun servi avec du poisson grillé ou frit et garni d'oignon frit. En plus de certains additifs de sauces tels que le tahini (champignons) et la noix de cajou, nous avons également le « Magbus al Samak" qui dérive de la Sayadiya.

En visitant d'autres régions, plus de plats viennent enrichir nos savoureuses expériences de cette cuisine incroyable, à travers lesquelles nous avons découvert à Hael le « Kabiba Hael » fait à base de feuilles de raisin farcies de viande et de riz. Dans d'autres régions, nous avons découvert le « muttabaq » qui est une pâte farcie remplie de viande ou d'œufs sous la forme d‘une omelette pliée épicée et l'areeka, un autre plat favori du sud, qui est servi pour le petit-déjeuner ou une collation sucrée et est un pain de blé cuit au four et vendu nappé de miel et des dattes succulentes.

Les recettes de la région méridionale ont été influencées par la cuisine yéménite, qui comprend le « aseedah » composé principalement de blé entier, d'eau bouillante et de sel, servi avec de la viande et sa sauce, et de l’huile.

La région du sud est également connue pour le « hamees », un plat associé à Eid Al Futr et Eid Al Adha, fait principalement à base de petits morceaux de viande cuits à feu doux et servis au chaud avec du pain. En outre, la pâte a tendance à jouer un rôle principal dans la plupart des plats du sud, tels que le « daghabees », un repas très lourd de pâte et de sauce et le « maasoob », fait à base de miettes de pain mélangées avec de la banane, du beurre et avec du miel. Parfois, pour une saveur supplémentaire, on peut y ajouter de la crème.

Lorsque nous passons aux desserts, nous pouvons constater qu'il s'agit principalement d'ingrédients saoudiens tels que les dattes, du miel, du beurre et de la farine.

Les desserts saoudiens les plus populaires sont le « Kaleeja » de Qassim, qui se distingue par le goût du safran et de la cardamome et est nappé de sirop de dattes, il est servi frais et est devenu célèbre dans les pays du Golfe. Et le dessert «hunaini» est le plus prisé par les Saoudiens en hiver et est fait à base de farine avec des dates, du beurre, du safran et de la cardamome.